Historique

Avril 2016, deux personnes se rencontrent. L’une est mère d’un jeune adulte en situation de handicap suite à une sclérose en plaques, l’autre est maître socio-professionnel en quête d’une activité lui permettant de matérialiser ses aspirations profondes.

Dès le mois de mai 2016, à raison d’une fois par semaine, Mathieu Badoux accompagne ce jeune adulte dans le cadre d’activité au jardin d’Itagne à Sierre et aux jardins permanents de Saint-Léonard.

Au cours de l’année, d’autres personnes se joignent à eux pour créer l’association Les Mains Vertes, lui donner sa raison d’être et élargir son réseau. Des rencontres sont organisées avec les autorités politiques régionales, le Service de l’Action Sociale et les CMS. En mai 2017,  l'association est reconnue organisatrice de la mesure intitulée stage d'insertion sociale active (SISA) par le département de la santé et des les affaires sociales. Durant l'été 2017 monsieur Thomas Burgener ex Conseiller d'Etat valaisan devient parrain de notre association. Grâce au Service de l'Agriculture, le 1er avril 2018, l'association Les Mains Vertes s'installe sur le site de l'Agroscope de Conthey. Tout se met en place pour accueillir nos premiers participants le 9 avril et aménager notre jardin d'insertion social. Visualisez nos locaux ici.


Mai 2018

Du projet sur papier à sa réalisation incarnée, du pique, de la pelle, des cargaisons de compost, des brouettes de fumier, des pauses-café, du laron, de la sueur et des liens qui se soudent.

Notre jardin prend forme. Plusieurs arbustes indigènes ont pris place sur la parcelle. Nos planches de culture sont quasiment toutes plantées et sont au soin de l’équipe de jardinier. Christophe fut le premier, Adem, Catherine et Julien ont suivi, Rosa commence lundi.

Chacun est là pour rendre notre jardin le plus accueillant, fertile et productif possible. Point 3 de notre charte que vous pouvez consulter en cliquant sur le lien suivant : "la charte des mains vertes 

Construction de nos planches de culture permanentes


Juin - Juillet 2018

Comme le végétal vers la lumière;

ça pousse, ça croit, ça s’étend, se ramifie et fleurit!

Comme nos petits auxiliaires sur la parcelle;

ça bourdonnent, ça creusent, ça grattent, fertilisent et tissent des toiles!

 

Avec les bons ingrédients réunis : terre, soleil, eau et l’intention de rendre ce lieu accueillant et fertile, chaque participant apporte ses compétences et augmente le savoir-faire de notre collectif de jardinier. Nous sommes surpris de voir avec quelle facilité les éléments se mettent en place dans notre groupe et sur notre parcelle.

Chaque mercredi matin, nos colloques de jardin ont lieu pour choisir et organiser nos activités ainsi qu’aménager les règles dont nous avons besoin pour vivre et avancer ensemble. Avec l’aide de bénévoles formés que nous remercions chaleureusement au passage, nous avons pu commencer à animer nos premiers espaces d’écoute de parole et de liens. ( plus d'infos sur ces espaces en cliquant ICI! )

Nous avons la chance d’avoir régulièrement Céline et Katie qui nous offrent bénévolement de leurs temps pour participer aux activités d’aménagement du jardin.

Madjid, jeune migrant nous a également offerts de son temps pour réaliser de magnifiques photos dont quelques-unes sont à voir sur le diaporama suivant.

Sur notre parcelle, toutes les planches de culture permanentes et les arbres sont globalement en santé. Le partage de nos récoltes de radis, salade, courgettes, cote de bette, basilique et choux garnit dès à présent le sac des participants aux mains vertes.

Vu l’engagement de notre collectif de jardinier comptant à présent sept participants, si ceux-ci y trouvent un sens, nous pouvons apporter notre force de travail à d’autres projets de jardins ayant un but similaire au nôtre c’est-à-dire : favoriser le lien social et développer une agriculture responsable et écologique. Nous avons d’ores et déjà pu participer à l’entretien de l’atelier jardin de Valais de Cœur à Sion, aider l'association Co-é-Sion aux récoltes de sa collection de céréales anciennes  et donner de notre temps pour l’aménagement de zones et l’arrosage du jardin d’Itagne à Sierre. D’autres visites de jardins partagés et de maraîchers écologiques vont encore suivre.

À suivre…

Décembre 2018

Crowdfunding finalisé

 

Grand merci aux personnes qui nous ont soutenu! 

Les promesses de dons acquises nous ont permis de franchir le seuil de financement de notre projet. Nous en sommes vraiment ravis.

Un immense merci à Benoît Schmidt alias Benohit pour la réalisation de la vidéo.


Juin 2019

Le jardin entre dans l’été et nous bronzons avec lui!

Pour un premier printemps, dans nos petites serres artisanales, on s’en est plutôt bien sorti. Aucun légume n’a été acheté au Point Vert.

On a même pu faire deux marchés aux plantons et en proposer à nos parrains.

 Nos premières récoltes de carottes sucrées ont commencé et malgré de nombreux pucerons sur les poiriers et cote de bette, les cultures sont globalement en bonne santé.

 Notre équipe aussi !  :

9 participants jardiniers sont actuellement actifs au jardin et Géraldine Chapatte, animatrice socioculturelle nous a rejoint pour les mercredis matin et les journées du jeudi.

Nos journées complètes sur notre jardin d’été de Pranou ont plutôt renforcé les liens du groupe. Lorsque l’effort devient plus intense, l’entraide et les rires rendent la tâche plus légère et à la fin, on est fier du travail accompli.

 Notre cuisine de compétition est quasiment terminée et l’aménagement du potager à la place du Scex est en coure mais pour les images il vous faudra patienter jusqu'au mois prochain.

À suivre…


Juillet 2019

Toutes nos mains se sont mobilisées

et une potager est né à la place du Scex.

 

Les visiteurs du jardin pourront profiter des légumes!

 

L'occasion de montrer aux citoyens de la ville que l'on peut certes, être à l'aide sociale mais donner de sont temps pour prendre soin du vivant, créer du beau et avoir le sens du partage. 


Merci à la commune de Sion et au parc et jardin qui ont rendu ce projet possible!


Aout 2019

Notre nouvelle cuisine étant maintenant fonctionnel, nous nous essayons à de nouveaux jeux pour transformer une partie des récoltes de notre jardin et nos papilles en redemandent.

 

Nous avons eu la visite de la RTS et les 5 minutes de reportage dont nous sommes vraiment fier se trouve ici sur :  la 1ère dans "Ici la Suisse". Merci à Yves Terrani pour sa présence discrète et conviviale!

Septembre 2019

Prendre soin de la terre
Prendre soin de l'humain
Partager équitablement et...
Célébrer lorsque cela fonctionne!
Merci à toutes celles et ceux qui ont oeuvré à rendre ce moment d'échange et de partage possible.

Janvier 2020

20 mois déjà que les mains vertes ont commencé leurs actions. Un, puis deux, puis trois jardins ont déjà fleuri. Ils portent leurs fruits et contribuent à préserver cette nature qui nous est chère. Une production significative de plantons bio, nous a permis de participer à deux marchés à notre première saison.

 Grâce a notre campagne de crowdfunding et le soutien de différents donateurs, une "cuisine atelier" de transformation a été installé pour nous permettre de :

  • Cuisiner nos légumes et partager des repas en commun. 
  • Transformer nos récoltes en confitures, sauces, sel aromatique, divers jus et sirops.
  • Produire une série de sirops cadeaux de Noël pour l’entreprise Pharmalp.

 L’occasion pour nos jardiniers de participer à des activités qui font sens à leurs yeux, d’avoir une place reconnue au service du bien commun, de reprendre confiance en leurs compétences et pour certains d’entre eux, d’oser ré-approcher le premier marché du travail.

 

Tout en adhérant pleinement au Small is Beautiful de E.F. Schumacher, le bon taux de participation de nos jardiniers ainsi que les encouragements donnés, le service de l’action sociale nous pousse à être ambitieux et entreprenant en s’appuyant sur l’agenda 2030 fixé par le canton visant à promouvoir des projets de développement durable.

En effet, comme les pièces d’un puzzle, plusieurs éléments semblent être parfaitement alignés pour permettre la création d’un second jardin d’insertion social sur la parcelle du couvent des capucins de Sion et la création de deux postes salariés supplémentaires. Le comité est formé grâce aux compétences de David Dräyer de l'instant Z pour organiser notre association en gouvernance horizontale, et Nicolas Pfister a officiellement intégré l’organisation en endossant le rôle de porteur de projet du jardin d’insertion des Capucins.

Ce deuxième projet se différencie du premier par une volonté d’être en mesure de produire et distribuer des fruits et légumes aux institutions environnantes grâce à l’installation d’une pépinière est de tunnels maraichers nous permettant de mettre en pratique les principes d’écoculture qui nous sont chers. Cela dit, l’idée reste pour nous de respecter le juste équilibre entre le développement d’une production maraichère respectueuse de l’environnement sur petite surface et l’accompagnement de personnes exclues du premier marché du travail avec comme principaux fondements :

  • Leur inclusion au prise de décisions pour définir les objectifs du jardin, organiser les activités quotidiennes et surtout fixer les règles nécessaires à la cohésion d’un groupe bienveillant et solidaire.
  • Un juste équilibre des profils constituant le groupe des jardiniers participants.
  • La participation à des projets visant à crée du beau dans l’espace public et sur notre lieu de travail.
  • La collaboration et l’échange avec d’autres personnes, membres d’associations œuvrant pour un monde plus équitable et solidaire et (où) le développement d’une agriculture respectueuse de l’environnement.
  • Des des espaces d’écoutes de paroles et de liens mensuels suivant le modèle de la thérapie communautaire intégrative.
  • Des moments d’échange et de convivialité autour de repas préparé par l’équipe de jardiniers.

 


Année 2020

Quel défi cette année 2020 !

Faire face à un monde plein d’incertitude et en pleine crise n’est pas une mince affaire.

Et pourtant...

Avoir l’audace de rêver un monde plus solidaire, sobre et respectueux de notre biosphère

Oser se projeter dans une action portant sa part d’utopie et de solutions

La réaliser avec les mis à l’écart de notre société

Cela nous semble être UN POSSIBLE joyeux et porteur de sens.

Qu’avons-nous à perdre, si ce n’est le regret de ne pas au moins avoir essayé ?

 

 Au jardin de Conthey (la mesure SISA), l’équipe des participants a globalement bien tenu le coup malgré les consignes sanitaires qui ont bousculé nos habitudes dans les locaux.

Même masquées et désinfectées, la solidarité et la bienveillance n’ont pas déserté les lieux !

Les récoltes ont été belles, les produits transformés succulents, Nadia a repris le poste de Mathieu comme responsable de mesure et la fête de l’équinoxe fut un tout bon moment.

Le déménagement du jardin sur une parcelle voisine 5x plus grande sera le défi majeur de 2021.

Le jardin des Potentiels,  (mesure stage pratique) projet pilote dans le cadre de l’agenda 2030 de l’État du Valais a démarré mi-septembre.

Pour le moment, seul trois participants ont intégré la mesure. L’accord trouvé avec la commune et la bourgeoisie de Sion nous permet d’aménager et mettre en culture 3500m2 de bonne terre repartie dans l'enceinte du couvent des capucins et un terrain à proximité de la place des potences. Si la météo continue d’être clémente, nos tunnels seront montés avant la neige. Dès le printemps, notre équipe de participants jardiniers s’agrandira. Les fruits et légumes de ce projet seront principalement destinés à Cité Printemps et au Home La Toure mais d’autres canaux de distribution sont encore envisagés.


L'émission Chacun pour tous de RTS la 1ère parle de nous et de nos besoins en matériel pour le dévelopement de nos projets. La présentation de JMR peut être consultée en cliquant ICI! 


Printemps 2021

Est-il possible de prendre soin de soi tout en produisant de bons fruits et légumes ?

Est-il possible que cette activité renforce nos liens et nous permet d’entrevoir notre véritable potentiel ?

Ici, ces questions nous animent et cherchent leurs réponses.

 

Au Jardin des Potentiels

Le Jardin des Potentiels prend corps pour agir ensemble avec comme base la considération de la différence, le lien à la nature, le lien à soi, le partage et la non-violence.

Le but est également d'expérimenter des techniques agricoles permettants une production maraîchère respectueuse de l’environnement.

L'équipe de participants  compte maintenant 7 Jardiniers.ères et on s'en réjouis. 

Plus que quelques semaines avant les premiers légumes!


Au Jardin de Conthey

C’est le printemps !

On s’active au jardin pour préparer le sol qui accueillera nos bons légumes.

Si vous passez dans le jardin du Scex, servez-vous des feuilles de choux Kale : leurs richesses en vitamines et en minéraux sont exceptionnelles.


Depuis le 1er  « Et si nous réalisions une sculpture !?! » à la date officiel de son inauguration, 2 ans et demi se sont écoulé. Un temps remplis d’inconnus, de rencontres, de tâtonnements, d’échanges, de travail, d’entraides et de joie à participer à un projet qui sort un peu du cadre.

Pour rendre visible l’engagement de nos jardiniers, une sculpture est en cours de création pour être construite sur notre petite parcelle de la place du Scex.

Pour nous, ce grand bourgeon, prêt à éclore, soutenu par trois paires de mains symbolise la possible émergence d’un monde nouveau si nos actions soutiennent la terre, l’ensemble du monde vivant et la société humaine.  

Solstice 2021

Jardin de Conthey

Equinoxe 2021

Jardin des Potentiels

Le regard de Mathieu

Les beaux jours touchent à leur fin et nous changeons de saison.

Un cycle de plus va s’ajouter au chemin déjà parcouru, un beau chemin.

Après deux ans de travail, notre sculpture a été inaugurée à la place du Scex et le livre des récits de vie retraçant les débuts du jardin des Mains Vertes a été imprimé.

Avec beaucoup d'humanité, 16 participants.es jardiniers.ères se sont relayés.es pour fournir un sacré travail sur la parcelle des potentiels. Nos fruits et légumes sont maintenant distribués et vendus aux cuisines institutionnelles Sédunoises de Cité Printemps, du Home La Tour, de l’OSEO, au restaurant « Verso l’Alto » de la Diaconie et au restaurant bio « Le Seize » de l’ARPI à Martigny. Ces ventes nous permettent d’atteindre la somme la plus optimiste notée sur notre budget prévisionnel. Nous en sommes fiers mais toutes proportions gardées, ce ne sont pas ces 10'000 francs qui couvriront toutes nos charges cette année. Le Service de l’Action Sociale (SAS) devrait nous soutenir comme projet pilote l’an prochain encore pour nous permettre de pérenniser ce nouveau modèle de maraîchage social et écologique à proximité directe des villes. Ce modèle liant insertion et actions concrètes pouvant limiter le réchauffement climatique, notre société en a besoin aujourd’hui pour affronter plus sereinement les enjeux du monde de demain.

C’est ma conviction aujourd’hui, puissions-nous ensemble rendre ce modèle concret pour ceux qui habiteront le monde de demain.

Le Jardin de Conthey

Le regard d' Olivier

Voici Septembre, la période des récoltes tant attendue, résultat d’une année d’effort et de partage.

Patates, pommes, poires … Autant de fruits dans nos paniers que de liens tissés dans nos cœurs.

Des participants actifs qui se révèlent, 

des accompagnants à l’écoute des besoins individuels, 

tout ceci contribue à un jardin reconnaissant qui nous montre sa gratitude en nous offrant au centuple ce que chacun y apporte.

Merci à toutes celles et ceux, qui d’une manière ou d’une autre, permettent à ce petit miracle d’exister.


Printemps 2022

Jardin des Potentiels

Un avenir à cultiver !

 

Avec notre nouvelle équipe de jardinier.ères nous avons vécu notre première saison de culture sur le jardin des Potentiels et au couvent des Capucins de Sion.  Nous avons aussi profité de l’hiver pour aménager un espace à proximité du jardin dans les locaux du Tipi de la ville de Sion. Les institutions partenaires, le Home la Tour, La fondation Cité printemps, l’OSEO,  L’ARPI à Martigny ainsi que le restaurant solidaire le Verso l’Alto à Sion ont pu bénéficier tout au long de l’année de produits de qualité cultivés avec respect.  Nous sommes emplis de roconnaisance pour tous les moments d’efforts communs, d’échanges et de partages avec les participants.  Ceux-ci nous ont rendu plus humain.

Les premiers semis ont levé, la saison 2022 est lancée. Avec le soleil qui reprend du terrain sur l’ombre, c’est ce cœur de notre activité de jardinier maraîcher qui se remet à pulser.

Pour lier insertion socioprofessionnel humaine à une agriculture humble et raisonnée les défis sont nombreux, à la hauteur de nos rêves ambitieux.

Les personnes que nous accompagnons ont besoin d’activités qui font sens et qui ancre pour reprendre pied et se remettre en mouvement vers l’autonomie.                                   

Mathieu

Jardin de Conthey

Une maison de verre

Dès que le soleil est de sortie, l’avancée de la serre progresse vite ;

l’entraide est essentielle afin d’assurer la sécurité de la structure.

La transmission des compétences des un-es permet aux autres d’acquérir savoir-faire et confiance en soi.                                                                                                                          Oscar

Boîte à graines

« Je sème, tu sèmes, nous semons… ! »

Sur un sentier de terre, j’ai suivi avec étonnement les premiers pas fragiles de ce mystère qui fait d’une toute petite chose une immense citrouille ou un tournesol géant. En chemin, j’ai croisé la fée Carabosse qui, de son rire énigmatique, m’a invité à imaginer un jardin tout en amour.

Eric

Éléphant volant

Après avoir choisi en groupe le thème des mandalas pour décorer le mur du fond du local du Jardin de Conthey, nous avons décidé à l’unanimité de peindre cet éléphant et d’illuminer l’esprit de Ganesh en le rendant vivant de diverses couleurs.                                                                                                                   Oscar